KYOTO : LE QUARTIER ARASHIYAMA, L’HYMNE À LA NATURE À DÉCOUVRIR EN 1 JOURNÉE

Je ne m’attendais pas à ça en arrivant à Arashiyama. Quartier dédié à la Nature à l’Ouest de Kyoto, il nous a dévoilé ses surprises et ses couleurs au cours d’une journée à le traverser à pied.
Je vous emmène en balade, entre Forêt de Bambous ou de Kimonos, jusqu’au sommet de la Montagne aux Singes…

Bons Voyages !

Au pays des Singes Japonais

Pas de building lorsque nous sortons de la petite gare de Saga-Arashiyama. L’ambiance est celle d’un quartier de village où les maisons basses permettent encore de voir la couleur du ciel.

Nous ne savons pas vraiment par où aller, mais nous laissons guider par la foule au pas déterminé qui avance devant nous. Elle nous fait rejoindre l’artère touristique principale, composée à 100% de boutiques souvenirs, échoppes gourmandes et magasins traditionnels. Mais nous ne nous y arrêtons pas encore, désireux de semer cette marée humaine et d’être dans les premiers à atteindre la Montagne aux Singes.

Nous traversons en vitesse le Pont Togetsukyo connu également sous le nom de Moon Crossing Bridge. Monument emblématique de Arashiyama, il offre un panorama naturel splendide !
Mais pour l’heure, la contemplation sera de courte durée puisque notre premier point d’intérêt se cache au sud du pont.

La traversée vite effectuée, nous nous retrouvons au pied de la colline et entamons son ascension. Après la dizaine de premières marches, nous récupérons notre ticket pour -5€ par personne et reprenons la montée.


Oubliez les tongs, talons ou poussettes si vous voulez vous y aventurer.
Car pendant 20 bonnes minutes, ça tire, ça tire sur les mollets. Mais au sommet encore une fois, l’effort est récompensé.

Une esplanade à la vue panoramique sur Kyoto s’offre à nous, sous l’oeil attentif et curieux des quelques 170 singes résidants. Ici, les macaques sont rois et dictent leurs règles. On ne cherchera pas à les toucher, ni même à les regarder dans les yeux et encore moins à s’accroupir pour être à leur hauteur.
Car s’ils sont habitués à partager leur espace avec des visiteurs humains, ils n’en restent pas moins des animaux sauvages pouvant mordre.
Mais ils sont partout et sans barrière, nous laissant les observer au plus près. Ou serait-ce une technique pour nous distraire et chaparder la patte dans le sac ? Evitez de sortir de la nourriture dans tous les cas.

Nous restons un temps infini à observer les bébés jouer entre eux, pendant que les adultes se courent après ou se cherchent (littéralement) des poux.
À 11h, nous assistons à une grande session de nourrissage par les soigneurs toujours présents sur la montagne.

Un moment court mais sympa pour toute la famille, permettant de se sentir presque membre de cette grande tribu poilue le temps d’un instant.

Les mystères de la Forêt de Bambous

Impossible de se rendre dans ce quartier sans chercher la Forêt de Bambous. Cette curiosité de la Nature n’est plus vraiment un secret, alors, pour espérer s’y balader seul, il faut soit venir aux aurores, soit être un expert de Photoshop.

Nous finissons par la trouver en fin de matinée et, malgré les nombreuses âmes qui la traversent, la magie opère aussi sous nos yeux curieux.

Devant nous s’élance un long couloir étroit bordés de gigantesques troncs de bambous, ne laissant rien deviner d’autre dans le paysage.

Et si tout le monde s’y arrête pour repartir avec sa photo souvenir, sachez qu’au bout de l’allée se cachent des sentiers adjacents, permettant de déambuler dans le reste de la bambouseraie un peu plus au calme…

Ce drôle d’univers est ouvert 24h/24 et ne comporte aucun droit d’entrée à payer, alors si vous êtes de passage à Kyoto, venez vous y aventurer 😉

Les délices de Kyoto

Toute cette marche et ce plein d’émotions, finissent par réveiller nos estomacs endormis. Heureusement pour eux, il y a de quoi faire par ici !
De retour dans la rue touristique où les commerces se succèdent sans fin, nous choisissons de nous arrêter sur plusieurs petits stands afin de se composer un déjeuner plus en mode « snacking » qu’en mode « repas complet ».

Prévoyez de la monnaie si cette idée vous séduit également, afin d’obtenir les mets sucrés ou salés en échange de quelques Yens.

Balade dans la Forêt de Kimonos

Tant qu’à être ici, autant en profiter pour jeter un oeil sur les détails des nombreux étales de marchands. C’est fou comme tout est minutieusement réalisé et proprement présenté. J’ai envie de tout mais besoin de rien.

Honnêtement, beaucoup de produits proposés sont clairement…inutiles et ça me fait mal de le reconnaitre, moi l’amoureuse du shopping ! Mais il est difficile de résister ! Bien sûr, des accessoires artisanaux et réalisés localement sont également disponibles et peuvent faire de très belles (et utiles) idées cadeaux !

A la tombée de la nuit, je découvre par hasard un chemin tracé par une Forêt de Kimonos et ne résiste pas à m’y aventurer…

En plein coeur de l’artère principale, cachés derrière un centre commercial, sont installés plusieurs poteaux lumineux, habillés de motifs colorés rappelant ceux des vêtements traditionnels japonais.

La déambulation y est plaisante et invite à la rêverie, jusqu’à atteindre l’antre du Dragon veillant sur les visiteurs et leur permettant de réaliser un voeux via un cérémonial très précis…

Une bien jolie façon de terminer la journée et de repartir l’esprit léger vers la gare, avant de se faire absorber par la foule elle aussi sur le départ…

Vous aimez Kyoto ?
Découvrez également Gion, son quartier historique
en cliquant ici :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut
%d blogueurs aiment cette page :