NOUVELLE-ZÉLANDE : PRÉPARER SON ARRIVÉE À AUCKLAND

Débarquer à Auckland en connaissant quelques petites astuces qui vous faciliteront la vie, ça vous dit ? Je vous raconte nos débuts de PVT en Nouvelle-Zélande et vous livre quelques conseils si vous prévoyez de visiter la ville à votre tour !

Bons Voyages !

 DEBUT DE ROAD-TRIP

Nous sommes enfin sur le départ.
Après 9 mois de préparation, nous embarquons dans notre premier avion destination Auckland.
Un sac à dos et un bagage cabine chacun, voilà tout ce que nous emportons à 19.000km de chez nous. Et étrangement, je n’ai pas peur.

Je redoutais pourtant ce moment, craignant le réveil d’une petite voix intérieure me suppliant de faire demi tour, ne comprenant pas pourquoi je laissais confort et famille derrière moi.

Mais une fois sur place, la soif de découvertes, la curiosité de l’aventure et la furieuse envie de vivre un nouveau quotidien l’emporte sur le reste.
Je prends la main de l’Amoureux et nous disparaissons derrière les portes métalliques.

Le billet que nous avons pu nous offrir, nous fait traverser le globe en 32h avec deux escales.

 

Arrivés en pleine nuit à Dubai avec une attente prévue de 6h, nous n’avons guère d’autre choix que de dormir sur les sièges du hall de l’aéroport.

Et nous ne sommes pas les seuls !
Chaque fauteuil est occupé par un voyageur contorsionné et mal endormi ^^
Heureusement, la deuxième escale à Bali est plus courte et nous permet de retourner dans l’avion presque aussi vite que nous l’avons quitté.

 

Bon à savoir : si votre voyage prévoit un changement en Australie, vérifiez bien auprès de l’aéroport qu’un visa ne vous soit pas nécessaire, même s’il s’agit d’un court transit.

 

Sept heures plus tard, je suis définitivement dégoûtée des repas en avion mais enfin en terre néo-zélandaise !
La douane me fait remplir une feuille déclarative et mieux vaut ne pas mentir.
Comme prévu, on me demande de montrer le matériel de randonnée que j’ai signalé sur papier et qui se doit d’être parfaitement propre pour passer (l’amende s’élève sinon à 200$NZ, soit environ 112€) .

Une fois les derniers contrôles effectués et nos sac à dos récupérés, nous sortons enfin de l’aéroport.

Il est 10h du matin et notre voyage commence.

©TellMeATrip

CIRCULER DANS AUCKLAND

Le premier point auquel il faut s’intéresser quand on débarque à Auckland, est de savoir comment on va quitter cet aéroport.

Personnellement, la solution la plus pratique et rentable que j’ai trouvée reste d’utiliser le réseau Skybus.

Cette compagnie de bus rouge et blanc vous récupère toutes les 20mn à la sortie de l’aéroport et vous dépose en ville pour environ 16€ l’aller/personne (adulte).
Plusieurs points d’arrêt sont disponibles dans Auckland et vous pouvez les visualiser directement sur le site web Skybus.

Il est également possible d’obtenir son billet en ligne, même depuis l’étranger, ce qui enlève du souci à l’arrivée.
Vous pourrez présenter soit un billet imprimé, soit une capture d’écran sur votre smartphone avant de monter dans le bus. Easy.

Petit + appréciable, le wifi gratuit à bord qui permet de dire à papa et maman que nous sommes bien arrivés entiers… ^^

 

Bon à savoir : si vous achetez un aller-retour en même temps, le prix du billet devient plus intéressant que si vous achetez deux tickets séparés.

 

Si le Skybus ne vous dépose pas assez près de votre logement, sachez qu’un réseau de bus propre à Auckland existe et dessert très bien la ville : il s’agit du réseau AT Metro.

Ne vous méprenez pas ; il n’y a pas de métro sous-terrain en ville, mais par contre, un train urbain complète la flotte de bus et je dois dire que c’est très pratique !

Pour un déplacement occasionnel, vous pouvez acheter votre billet directement dans le bus et le prix dépendra de votre lieu de descente par rapport à votre lieu de montée.

©TellMeATrip

En effet, Auckland est divisée en «zone» de circulation servant à identifier le prix de chaque déplacement.

Exemple : vous traversez une zone, vous payerez 3,50$ mais si vous traversez deux zones, le prix sera de 5,50$, peut importe le nombre d’arrêts effectués.

 

Cependant, si vous prévoyez de vous déplacer plus régulièrement dans la ville en transport en commun, je vous conseille de vous munir d’une carte de transport AT HOP, rechargeable en station.

Elle est gratuite (seule une caution de 10$ est demandée et est ré-créditée sur votre compte lorsque vous rendez la carte), et permet de charger vos dollars directement dessus.

Ainsi, à chaque montée ET descente dans le bus, vous la validerez (Tag On/Tag Off), et serez donc débité du montant associé à votre parcours.

Mais le gros avantage de cette carte, est que son utilisation réduit considérablement le prix du voyage !

Exemple : traverser une zone sans la carte AT HOP coûte 3,50$, mais seulement 1,50$ avec cette même carte gratuite.

 

Pas mal non ? 😉

Faites comme les Kiwis et dites «Thanks, Driver !» lorsque vous quittez le bus ! 😉

 

Si vous avez la chance de venir visiter la ville, vous allez vite vous rendre compte de son immensité.

©TellMeATrip

 

Un trajet du nord au sud peut vous prendre facilement 2h de temps. Dans ce cas, le train se révélera être très appréciable, surtout que la tarification reste la même que pour les trajets en bus 🙂

Là encore, pensez à bien valider votre carte AT HOP en arrivant ET en quittant le quai.

La gare la plus proche du centre ville (CBD) d’Auckland est Britomart. En station, vous pourrez rechargez votre carte AT HOP et même utiliser les WC gratuits et toujours très propres !

©TellMeATrip

QUE FAIRE DANS AUCKLAND ?

Dans notre cas spécifique de premiers jours de Permis Vacances Travail (PVT), nous avons choisi de rester une semaine en ville.

Juste le temps qui nous semblait nécessaire pour finaliser l’administratif (ouverture de compte en banque, achat de téléphone et sim NZ, création du numéro IRD pour travailler et faire du Woofing/HelpX sur place), trouver et acheter notre Campervan, mais aussi profiter de ce qu’Auckland a à offrir !

©TellMeATrip

Bon à savoir : rendez-vous dans un point d’informations touristiques sur le port d’Auckland dans le CBD pour obtenir un plan gratuit de la ville !

 

Mais sans toute cette partie propre au PVT, je pense qu’en cinq jours vous pouvez parfaitement profiter de la ville sans trop vous ruiner, car oui, à Auckland tout est plus cher qu’ailleurs en Nouvelle-Zélande ^^

Nous n’avons donc pas résisté aux attractions touristiques et avons visité en premier la fameuse SkyTower, haute de 328m et située en plein cœur de la ville.

©TellMeATrip

Ouverte jusqu’à 22h, je vous conseille cependant de la visiter vers 17h30, et de prendre votre temps tranquillement pour la balade.

©TellMeATrip
©TellMeATrip
©TellMeATrip
©TellMeATrip

Ainsi, vous profiterez d’une vue de jour et de nuit, sans payer un supplément pour revenir le lendemain 😉

©TellMeATrip
©TellMeATrip

Une fois là-haut, appréciez un peu plus la vue à 360 degrés sur la ville en faisant une pause dans le Sky Café !

©TellMeATrip
©TellMeATrip

J’ai adoré cette décoration chaleureuse et l’ambiance cosy qui s’en dégage ^^

©TellMeATrip
©TellMeATrip

Tout proche de là, vous trouverez le port d’Auckland et sa longue jetée qui offre un très beau point de vue maritime.

Une douce idée de balade pour évaluer la grandeur de la ville !

©TellMeATrip

©TellMeATrip
©TellMeATrip
©TellMeATrip

N’hésitez pas à vous enfoncer dans cette zone maritime jusqu’à découvrir ces imposants anciens silos qui abritent aujourd’hui des expositions temporaires.

©TellMeATrip

Nous sommes donc tombés par hasard sur la présentation Under The World, mettant en avant les grottes de laves sillonnant les sous sol d’Auckland…

©TellMeATrip
©TellMeATrip
©TellMeATrip

S’il fait beau, échappez vous jusqu’au Zoo d’Auckland, un peu à l’écart du centre ville mais toujours desservi en bus !

Beaucoup d’animaux sont « en liberté » et en entrant dans ces grands enclos, vous avez vraiment l’impression d’être avec eux et non pas derrière une vitre…

©TellMeATrip
©TellMeATrip
©TellMeATrip
©TellMeATrip
©TellMeATrip

C’est aussi l’occasion pour nous de voir en vrai des Kiwis grâce à l’enclos qui reproduit, en journée, des conditions de vie nocturne.

©TellMeATrip

Gardez-vous une autre journée ensoleillée pour partir en excursion sur l’île volcanique de Rangitoto !

L’achat des tickets et les départs en ferry se font sur les quais du port d’Auckland, derrière la station de train Britomart.

©TellMeATrip

Étant une sortie reconnue notamment par TripAdvisor, vous aurez sûrement besoin de réserver vos places, alors pensez à anticiper votre sortie !

Vous aurez le choix entre acheter uniquement la traversée en Ferry ou le combo avec la visite de l’île en petit train spécial île de lave ! ^^

©TellMeATrip
©TellMeATrip
©TellMeATrip

Que faire s’il pleut ?
Pas de panique ; ancienne capitale du pays, Auckland reste la ville la plus grande et urbanisée de toute la Nouvelle-Zélande. Vous trouverez forcément de quoi vous occuper 😉

Le Musée d’Art (Auckland Art Gallery), ouvert 7j/7, nous a complètement séduits de par son architecture et ses expositions. Nous y sommes d’ailleurs restés quasiment toute la journée, sachant tout de même qu’il ferme à 17h.

©TellMeATrip
©TellMeATrip

Le rez-de-chaussée est dédié à l’Art Maori et les étages gardent précieusement expositions permanentes et temporaires.

©TellMeATrip
©TellMeATrip
©TellMeATrip
©TellMeATrip

Après plusieurs heures de déambulation dans les différentes salles, nous n’avons pas pu résister à recharger nos batteries dans le Café du Musée avant de partir 🙂

©TellMeATrip

Une autre façon d’en découvrir davantage sur le pays mais sans dépenser ses petits sous, est de se rendre à la Bibliothèque d’Auckland, toujours dans le cœur de la ville.

Ouverte 7j/7 jusque 20h, elle vous permet de lire sur place gratuitement tous les livres, BD ou magazines que vous trouverez.

Petit + bien agréable, le côté « enfants » au rez-de-chaussée cache des sièges plutôt confortables… 😉

©TellMeATrip

Et si la lecture en anglais ou maori ne vous branche pas, vous pourrez toujours utiliser le wifi gratuit !

Enfin, s’il vous reste du temps dans votre planning, laissez-vous aller à errer dans le CBD, faites un peu de shopping et pensez à rapporter votre carte AT HOP en station pour récupérer votre caution, voire aussi les dollars qu’il pourrait rester dessus (opération à préparer sur internet avant de s’y rendre).

©TellMeATrip
©TellMeATrip

Alors, prêts à partir ? 😉

Nous, nous sommes ravis d’avoir découvert cette ville, que nous avons traversée en long, large et en travers en quête de notre Campervan ^^

Maintenant que nous sommes (enfin) motorisés, nous nous préparons à partir en direction du Northland, autrement dit, la pointe de l’île du Nord !

©TellMeATrip

Je vous prépare un autre article davantage dédié aux PVTistes, concernant l’administratif et l’achat d’un van à l’arrivée en Nouvelle-Zélande !

N’hésitez pas à vous abonner au blog pour ne rien manquer de cette folle aventure 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *