NOUVELLE-ZÉLANDE : S’ÉMERVEILLER GRATUITEMENT SUR LA CÔTE OUEST DE L’ÎLE DU NORD

En Nouvelle-Zélande comme partout ailleurs, il y a les immanquables points touristiques conseillés et détaillés dans tout bon guide ou blog de Voyages.

Le centre de l’île du nord est d’ailleurs souvent représenté par les activités dont je vous parlais ici, car oui, nous n’avons pas pu (voulu) résister à certaines visites un peu « cliché »…

Mais lorsqu’on s’aventure hors des sentiers battus par les pieds des touristes, on découvre alors de belles surprises…

Alors, pendant un mois avec l’Amoureux, nous sommes partis à la découverte de la côte ouest de « la terre du milieu » de l’île du nord, un peu plus délaissée par les touristes, et avons trouvé de quoi nous émerveiller gratuitement.

Un break du porte-monnaie plutôt appréciable, qui nous permet de nous faire davantage de petits plaisirs alimentaires sur la période 😉

Bons Voyages !

©TellMeATrip


HAMILTON : MYTHES, CONTES ET HISTOIRE

Hamilton est la quatrième ville de la Nouvelle-Zélande de par la taille de son territoire.

Au sud, sont installés « Les Jardins d’Hamilton », un immense parc public composé de différents jardins clos à thèmes, de pelouse verdoyantes et d’un café cosy.

©TellMeATrip

Difficile de croire que l’entrée est gratuite quand on découvre le spectacle époustouflant qui se cache derrière les grandes haies du parc, et pourtant, l’accès est entièrement libre, même si les dons sont appréciés 😉

©TellMeATrip
©TellMeATrip

Nous nous sommes complètement laissés transportés par les univers représentés dans chacun des jardins : Japon, Inde, Italie, Etats-Unis ou encore Maori, avec le seul jardin traditionnel du Pays nommé Te Parapara.

©TellMeATrip
©TellMeATrip
©TellMeATrip

Les compositions florales et botaniques racontent des histoires, vraies ou tirées des croyances des peuples, pour faire voyager les visiteurs et parler à leur imaginaire.

J’ai d’ailleurs adoré me perdre dans le Labyrinthe d’Alice et découvrir ses jardins conceptuels après avoir osé traverser littéralement l’armoire magique…

©TellMeATrip
©TellMeATrip
©TellMeATrip
©TellMeATrip
©TellMeATrip

 

Pour revenir doucement à la réalité avant de partir, nous avons fait une petite halte au café du Parc.

Ici, les consommations sont par contre payantes, mais la belle carte aux compositions alléchantes en vaut la peine !

©TellMeATrip

 

Pour occuper le reste de la journée et en apprendre davantage sur l’histoire de la ville et du pays, nous avons garé la voiture pour arpenter le centre-ville à pied.
Hamilton est une ville dynamique dans laquelle se cachent de nombreuses petites boutiques design et originales.

©TellMeATrip
©TellMeATrip

 

Elle renferme aussi deux musées situés dans l’artère principale, dont l’accès est donc toujours complètement libre.
Si le premier fait plutôt office de boutique et de Galerie d’Art, le second est essentiellement un musée régional.

A l’intérieur, je suis émue par l’exposition dédiée aux soldats Maoris à l’occasion du centenaire de la Première Guerre Mondiale, mais aussi impressionnée par les sculptures traditionnelles locales et envoûtée par le spectacle son et lumière retraçant le mythe de la création des îles néo-zélandaises.

©TellMeATrip
©TellMeATrip
©TellMeATrip
©TellMeATrip

RAGLAN : SEA, SUN AND SURF

Nous avons choisi de faire une pause à Raglan, au bord de l’océan, pour planifier la suite du voyage.
Ici, c’est le spot idéal des amateurs de surf et des amoureux de la plage.

Nous découvrons ces immenses étendues de sable noir magnétique dues à l’érosion des roches volcaniques en bord de mer.
Le spectacle est hypnotisant.

©TellMeATrip
©TellMeATrip
©TellMeATrip

La baie est apparemment connue par les surfeurs du monde entier (rien que ça), pour ces vagues censées être les plus longues du monde !

©TellMeATrip

Au sud de la ville, nous atteignons les Bridal Veil Falls, autrement dit les « chutes du Voile de la Mariée », qui se déversent depuis 55m de haut.

Le sentier, toujours en accès gratuit, nous amène d’abord au sommet très impressionnant des chutes d’eau, avant de nous faire descendre jusqu’à leurs pieds pour une vue rafraîchissante !

©TellMeATrip
©TellMeATrip

MAROKOPA : AU CŒUR DE LA NATURE

Le hasard nous emmène jusqu’à Marokopa, perdu entre les montagnes au bord de la mer.
Nous ne nous sommes pas vraiment intéressé au village en lui même mais avons plutôt profité des trésors naturels qui l’entourent.

De jour, nous avons pris les sentiers facile d’accès jusqu’aux Marokopa Falls histoire de compléter notre panorama de chutes d’eau 😉

©TellMeATrip

De nuit, nous avons enfilé nos lumières frontales pour explorer les Piripiri Caves et le Mangapohue Natural Bridge, avant de les éteindre pour admirer les Glow Worms toujours gratuitement !

Ces petits insectes plutôt peu ragoûtants de jour, se transforment en mini étoiles de nuit et brillent de milles feux pour attirer leurs proies.
Attirés par les milieux humides, ils offrent un spectacle magique pour les yeux !

Petite astuce : ils brillent davantage à la tombée de la nuit, juste après une journée de forte pluie !

 

NEW-PLYMOUTH : PASSION RANDONNÉE

Ne passez pas à côté du Mont Taranaki ; c’est interdit de se priver d’un tel trésor !
Il y a tellement à faire dans cette région que je devrais peut-être lui consacrer un article entier…

J’ai d’ailleurs récupéré une brochure « vivre à Taranaki », pour vous dire à quel point je me suis sentie apaisée ici.

©TellMeATrip

Nous sommes restés un peu plus de deux semaines à New-Plymouth et n’avons clairement pas eu le temps de faire tout ce que le secteur propose.

Ici, vous êtes parfaitement pile-poil entre mer et montagne, avec un aéroport à proximité.
La ville est assez grande pour offrir un centre commercial et toutes les grandes enseignes connues du pays.

Vous sentez que j’ai envie d’y vivre maintenant ? :p

Si vous êtes féru(e)s de randonnée, ou si comme moi vous aimez ça mais à petite dose et surtout quand c’est facile ( 😉 ), vous trouverez tout ce qu’il vous faut autour du Mont Taranaki !

Pour se mettre en jambe et prendre un peu conscience du littoral de la région, vous pouvez commencer par emprunter la Coastal Walkway, au départ du port ou de l’i-site de New-Plymouth.

©TellMeATrip
©TellMeATrip

C’est une promenade complètement plate et donc facile, d’un total de 12km, qui longe la mer.
Libre à vous de la suivre à pied, en vélo, en skate ou en trottinette !

Nous l’avons empruntée depuis le parking au niveau de l’i-site (centre d’informations de la ville), un dimanche, histoire de ne pas payer le parking 😉
L’objectif était d’atteindre le célèbre pont Te Rewa Rewa Bridge et de faire la fameuse photo avec le Mont Taranaki en bout de pont.

©TellMeATrip
©TellMeATrip

 

D’ailleurs, s’il pleut, vous pouvez passer une bonne partie de l’après-midi dans l’i-site Puke Ariki justement.

Car en plus d’être le point d’informations de la ville, ce grand bâtiment abrite une petite boutique souvenir, un musée interactif, une bibliothèque et un café/restaurant.

Les expositions permanentes vous éclaireront sur l’histoire du Mont Taranaki aussi appelé Mont Egmont (vous découvrirez pourquoi au 1er étage du musée 😉 ), et de ses habitants humains et animaliers !

©TellMeATrip
©TellMeATrip

Les expositions temporaires sont en général un bon moyen pour parler à votre imaginaire et amuser toute la famille.

©TellMeATrip

J’ai adoré la petite boutique pour ses souvenirs originaux et de qualité, mais aussi pour ses cartes postales à petits prix (0,50c ou 1$).
La bibliothèque m’a impressionnée de par sa taille et le choix de livres, CD, DVD pour adultes et enfants qu’elle propose, mais j’ai aussi adoré l’initiative de vendre des livres à 1 ou 2$ !

Je suis d’ailleurs repartie avec un roman à suspense et un autre plutôt humoristique à la « Desperate Housewives », le tout pour 2$ ^^

Et bien sûr, l’accès à ces bâtiments reste gratuit ! Seuls les achats ou emprunts dans la bibliothèque sont payants, mais vous pouvez tout à fait vous faire une séance lecture sur place et profiter du wifi en libre service 😉

Enfin, si vous souhaitez prolonger la visite, vous pouvez vous offrir une boisson chaude dans le très design Arborium, le café/restaurant accessible aussi depuis l’intérieur du bâtiment.

©TellMeATrip
©TellMeATrip

 

Bien sûr, en cas de journée ensoleillée, de nombreuses randonnées de différentes durées et avec des niveaux variés vous attendent dans la région.

Pour vous rapprocher du Mont Taranaki et le voir en double grâce au reflet de la montagne dans le lac, vous pourrez emprunter la balade Pouaikai Crossing qui commence là où la route Mangowei road se termine, en direction opposée de la mer 🙂

La boucle fait 18km et la route n’est pas aisée, mais la non-sportive que je suis à pu au moins monter jusqu’au Pouakai Hut en 2h et redescendre en 1h !
#Fierte

©TellMeATrip
©TellMeATrip

Pour une randonnée à niveau modéré et un peu originale, je conseillerais de faire la boucle de la longue randonnée de White Cliff.
Le parcours total est de 11km mais vous pouvez faire une boucle en rentrant par la mer à mi-parcours.

Cela est possible uniquement à marée basse, alors pensez à bien checker les horaires des marées AVANT de partir !
Comme ça, vous pourrez rentrer sur du plat, le long des falaises sur le sable et non pas faire demi tour, comme nous et se re-taper la montagne dans l’autre sens…

©TellMeATrip
©TellMeATrip
©TellMeATrip

 

Si vous êtes plutôt randonnée facile mais dans un environnement en pleine nature, poussez votre voiture jusqu’au centre d’informations des Dawson Falls, à 40mn de New-Plymouth.

Tout autour du bâtiment se cachent des marches très faciles, qui vous prendront 2H maximum aller/retour.
Vous verrez bien sûr les Dawson Falls, mais qui sont pour ma part, moins impressionnantes que les précédentes citées.

©TellMeATrip
©TellMeATrip
©TellMeATrip

Maintenant que votre niveau de cardio et d’aventure est au top, vous pouvez retourner au cœur de New-Plymouth et plus précisément, du côté du port.

Là bas vous attend le fameux Mont Paritutu !
Alors là, j’ai adoré l’escalader !

En une vingtaine de minute vous pouvez être au sommet mais le côté atypique réside dans le fait qu’après les cinq premières minutes de marche, il n’y a plus d’escalier…du tout.

©TellMeATrip
©TellMeATrip

Pour atteindre le plus haut point de la montagne, il faudra donc escalader la roche !
C’est impressionnant mais vraiment très faisable, idem pour les enfants 🙂

La descente est le plus incroyable pour moi, car vous devez passer par le même endroit sinueux qu’à l’aller, mais c’est vraiment très original.

La vue tout en haut est une parfaite récompense pour la montée et la plage nommée Back Beach, juste derrière le Mont, saura vous faire oublier la peur de la descente 😉

©TellMeATrip
©TellMeATrip
©TellMeATrip
©TellMeATrip
©TellMeATrip

 

Petit bonus : le parc public Pukekura Park reste ouvert même la nuit. Alors, allez-y à la tombée de la nuit et aventurez-vous derrière la scène pour découvrir les glow worms (vers luisants) !

 

THREE SISTERS : COUCHER DE SOLEIL MAGIQUE

La dernière balade gratuite de ce Top 5 est sûrement ma préférée.
J’ai été choquée par la beauté de ces paysages et leur majesté naturelle.
Je crois que c’est ici, au coucher du soleil, que j’ai commencé à réaliser la beauté de ce Voyage.

Les rochers des Three Sisters and the Elephant Rock sont accessibles à marée basse après une petite marche le long des falaises.

©TellMeATrip
©TellMeATrip
©TellMeATrip

L’occasion pour nous de faire notre première baignade du voyage dans la baie, en attendant le niveau le plus bas de l’eau.

Attention cependant à rester vigilants, car les courants sont très impressionnants dans ce coin !

En quelques heures en fin de journée, l’évolution de la lumière sur les rochers offre un spectacle naturel fabuleux, parfois couronné par le Mont Taranaki qui se débarrasse de ses nuages et montre le bout de son chapeau blanc en arrière plan.

Quel plaisir d’avoir l’impression que ces espaces immenses ne sont là que pour nous, quand le lieu est déserté des touristes en masse.
A marée basse, certaines grottes deviennent accessibles et pimentent un peu l’aventure si vous n’avez pas peur des crabes 😉
(Oui ; je suis sortie plus vite que je n’y suis rentrée ^^)

©TellMeATrip
©TellMeATrip

Ne repartez pas avant le dernier rayon du coucher du soleil ; c’est juste magique.

©TellMeATrip
©TellMeATrip
©TellMeATrip

 

Alors, vous aussi vous êtes prêts à sortir des sentiers touristiques maintenant ? 😉
Quelle activité vous fait le plus envie ?

Un commentaire pour “NOUVELLE-ZÉLANDE : S’ÉMERVEILLER GRATUITEMENT SUR LA CÔTE OUEST DE L’ÎLE DU NORD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut