NOUVELLE-ZÉLANDE : SUR LA ROUTE DE « MILFORD SOUND », LE TRÉSOR CACHÉ DES FJORDS

Enfin.
Nous sommes aux portes des Fjords depuis notre arrivée dans le village de Te Anau dont je vous parlais ici. Ce matin, nous nous sommes levés de bonne heure pour admirer le lac se gorger petit à petit de soleil pendant le petit-déjeuner.

Pas le temps de trop s’attarder non plus, car le voyage jusqu’à Milford Village nous attend et bien sûr, je vous emmène avec nous sur la route, à la découverte du célèbre Fjord Milford Sound…

Bons Voyages !

©TellMeATrip

BIEN SE PRÉPARER POUR ALLER
A MILFORD SOUND

Avant de partir, outre la traditionnelle vidange des eaux grises du campervan, accompagnée de plein d’eau potable, nous faisons également un arrêt à l’épicerie de Te Anau, ainsi que dans une de ses deux stations essence pour faire les pleins. Pas donné par ici, mais nous n’avons pas le choix.

Car à Milford Village, à part les Fjords, il n’y a pas grand chose d’autre. Ni sur la route pour y aller d’ailleurs. Il est donc primordial de quitter Te Anau avec au moins un plein complet d’essence, qui servira pile-poil à faire l’aller/retour.

A noter :
il n’y a qu’une seule route qui relie le village de Milford à celui de Te Anau.
Longue de 240km aller/retour, elle est vierge de toute station essence ou de réseau téléphonique, même à l’arrivée à Milford.

Je préviens nos proches aussi, car aucun réseau ni wifi ne va être disponible en chemin ou sur place à Milford Village.
Habitués à recevoir régulièrement de nos nouvelles depuis que nous sommes en Nouvelle-Zélande, je voudrais éviter qu’ils envoient un hélicoptère de secours ^^

Une fois que ces quelques préparatifs sont faits, nous sommes enfin prêts à prendre la route 94, direction les Fjords !

SUR LA ROUTE DES FJORDS

Effectivement, à peine sortis du village, nos réseaux téléphoniques déclarent forfait (sans mauvais jeu de mots 😉 ). Une déconnexion « forcée », me permettant de garder ma batterie pour prendre des photos et profiter avec mes yeux des paysages qui nous attendent lors de ces 2h de voyage.

©TellMeATrip

 

©TellMeATrip

Pas moins de 55.000 visiteurs par an s’aventurent sur cette route, faisant de Milford Sound un des lieux les plus visités de Nouvelle-Zélande.
On croise d’ailleurs un bon nombre de cars touristiques s’arrêtant à chaque point d’intérêt connus en chemin, permettant aux voyageurs de prendre quelques photos.

De notre côté, nous choisissons de faire une pause pour seulement trois des « spots » annoncés sur l’application gratuite pour smartphone nommée « Campermate« , (votre meilleure amie en voyage en Nouvelle-Zélande ou en Australie, même pour quelques semaines).

©TellMeATrip

D’abord, les « Mirors Lakes », censés refléter parfaitement les montagnes par jour sans vent, pluie ou nuage. Ce qui n’est pas vraiment le cas aujourd’hui, mais au moins, un arc-en-ciel vient illuminer l’endroit.

Plus loin, ce n’est pas tant le paysage qui force notre arrêt mais plutôt la présence des fameux Kéas, les perroquets montagnards néo-zélandais.
Malheureusement en voie de disparition, ces beaux oiseaux aujourd’hui protégés, sont habitués à s’approcher des visiteurs…et de leur véhicule !

©TellMeATrip

 

©TellMeATrip

Amicaux et peu craintif, ils ont la réputation d’être de malins chapardeurs et amateurs notamment de joints en caoutchouc.
S’il est interdit de les nourrir, les Kéas essayent toujours de se servir par eux-mêmes et n’hésitent pas à grimper dans les bus ou sur les voitures pour piquer ce qu’ils peuvent. L’avantage quand tu n’as pas de prédateur, c’est de se croire un peu tout permis….

©TellMeATrip

Si nous sommes contents de les voir de si près, nous faisons un peu moins les malins quand ils s’en prennent à notre voiture !!
C’est donc à ce moment-là qu’on décide de reprendre la route….

Quant au dernier point d’intérêt ayant retenu notre attention, nous décidons de s’y arrêter sur le chemin du retour, préférant filer droit vers Milford Village.

 

MILFORD SOUND LODGE

Comme je vous le disais plus haut, sur place il n’y a rien à part un camping, un motel et l’embarcadère pour les sorties en bateau.
On s’installe donc au Milford Sound Lodge, car même si l’emplacement simple pour véhicule est très cher à notre goût, cela reste toujours plus intéressant que de louer une chambre.

On prend le temps de déjeuner tranquillement dans la petite salle commune du camping et on se laisse aller à lézarder sur le canapé bien au chaud.
Mais bien enfoncés dedans, on ne voit pas l’heure tourner ni celle du dîner arriver. Repas qu’on n’a pas vraiment l’impression de « mériter » pour le moment, vu les efforts physiques de la journée…

On décide donc de partir à pied jusqu’à l’embarcadère où nous avons rendez-vous le lendemain matin pour notre excursion en bateau.
Un chemin piéton est dessiné dans la forêt et nous amène à bon port en 30mn à peu près.

Cette petite sortie improvisée a le mérite de nous apprendre que le parking est situé bien en amont de l’embarcadère et qu’il faudra donc rajouter 5 à 10mn de marche dans notre planning si nous voulons être à l’heure pour l’embarquement.

Mais pour le moment, vu le temps nuageux et la nuit qui tombe à grande vitesse, il est grand temps pour nous de rentrer…

MITRE PEAK CRUISE

Au petit matin, le temps semble être plus clément que la veille et j’espère qu’il se maintiendra ainsi au moins pour les 2h de balade qui nous attendent.
Comme pour notre croisière privilégiée sur le lac de Te Anau dont je vous parlais ici, j’ai réservé cette activité en ligne via le site web www.bookme.co.nz.

Je nous ai obtenu des billets à -50% pour exactement la même prestation que les tarifs normaux, sur l’excursion du matin proposée par la compagnie Mitre Peak Cruise.

©TellMeATrip

D’après ce que j’ai lu sur les groupes Facebook de voyageurs et même les blogs, cette entreprise – et plus particulièrement le 1er créneau quotidien qu’elle propose – est la plus plébiscitée (les bus touristiques ne sont pas encore arrivés à cette heure-là).
Bateau plus petit (donc moins de monde dessus), bien agencé pour que tout le monde puisse bien voir et qui va plus loin/plus près que ses concurrents.

Bref, nous sommes partis dans les Fjordlands avec Mitre Peak Cruise pendant 2h et je ne regrette pas.

©TellMeATrip

Le bateau comprend un toit à ciel ouvert, gardant tout de même une partie à l’abri du vent et de la pluie. Le « rez-de-chaussée » est entièrement fermé et chauffé en hiver, mais permet d’accéder à la proue du navire en extérieur.
Même la cabine du Capitaine est accessible pour ceux qui voudraient lui taper la causette 🙂

A bord, café et thé sont en libre service à volonté, sans supplément de prix (même pour nous avec notre billet à -50% hihihi). Ce qui nous permet de nous réchauffer un peu tout en restant dehors.

©TellMeATrip

 

©TellMeATrip

 

©TellMeATrip

Car le vent ne m’empêchera pas de profiter du paysage mystique qui apparaît devant nous.
De nombreuses cascades aux flots irréguliers coulent le long des Fjords, telles les veines de ce monstre de roc, né par la glace.

L’eau est calme, d’un noir épais du à la nombreuse végétation venue s’installer juste sous la surface. Dans l’air, la brume mystérieuse ne nous quitte jamais vraiment, malgré le soleil perçant parfois entre deux montagnes.

©TellMeATrip

 

©TellMeATrip

Le fier Mitre Peak, sommet culminant à 1692m, finit par révéler toute sa splendeur…

Très vite, notre bateau du même nom, nous amène carrément SOUS une cascade agitée, inondant complètement la proue et les passagers ayant voulu ignorer l’avertissement du Capitaine.

©TellMeATrip

 

©TellMeATrip

Mitre Peak Cruise pousse la balade jusqu’à sortir des Fjords et fait son demi tour dans l’embouchure avec la mer Tasman. Un petit plus qui donne de grandes envies d’aventures…

Nous prenons 1h à peu près pour faire le retour, en longeant l’autre rive des Fjords par rapport à l’aller. On croise plusieurs bateaux en chemin, mais encore plus de touristes attendent sur le port à l’arrivée, ne faisant que valider mon choix d’avoir opté pour la sortie de 8h du matin, bien plus calme.

©TellMeATrip

 

©TellMeATrip

Autre point positif à s’être levés de bonne heure, la journée est toujours bien devant nous, laissant le temps de rouler vers Te Anau en s’arrêtant en chemin sur le dernier point d’intérêt repéré à l’aller.

KEY SUMMIT TRACK, RANDONNÉE À MILFORD SOUND

À mi-chemin entre Milford Village et Te Anau se trouve le départ de plusieurs randonnées, dont celle nommée « Key Summit Track ».
Annoncée en 3h aller/retour, elle permet de s’enfoncer dans la forêt des Fjords pour les admirer d’en haut.

©TellMeATrip

©TellMeATrip

La montée n’est pas vraiment difficile, juste principalement dans les sous-bois, offrant de rares points de vue sur la vallée. Au sommet par contre, c’est une autre histoire. On traverse ce qui est appelé « Wet Land », mais sans se mouiller grâce au petit pont en bois installé à ras du sol.

©TellMeATrip

Finalement, en 1h30 nous atteignons le sommet « officiel » et apprécions la vue qui nous entoure à 360°. C’est beau mais pas aussi exceptionnel qu’on pouvait l’espérer.

©TellMeATrip

Nous redescendons donc plutôt vite, d’autant plus qu’il nous reste un peu de route à faire jusqu’à Te Anau où nous avons prévu de passer une dernière nuit avant de repartir à l’aventure…

 

SUR LA ROUTE DE TE ANAU À MILFROD SOUND : INFORMATIONS

Une seule route nommée « Highway 94 », relie ces deux villages mais malgré son nom, elle n’a rien d’une nationale ou autoroute et peut être dangereuse (passage de pont à une seule voie, long tunnel à sens unique, route étroite et virages abrupts).

Pensez à faire un plein d’essence complet et de faire vos courses alimentaires juste AVANT de quitter Te Anau.

– De la glace et de la neige peuvent être présents en hiver sur les routes ; pensez à prendre des chaînes !

Il n’y a pas de réseau en chemin, ni sur place à Milford Village. Pas de wifi disponible et celui du camping est non seulement cher et limité, mais ne fonctionne pas très bien.

– Il n’y a RIEN D’AUTRE qu’un camping, un motel et l’embarcadère à Milford Village. Donc pas de station essence non plus.

– Pour réserver une excursion en bateau, j’ai trouvé de bons deals sur www.bookme.co.nz mais les prix changent en fonction des jours. Donc pensez à réserver vos tickets en avance quand leur calendrier correspond au votre 😉

Enjoy !!

©TellMeATrip

1 commentaire sur “NOUVELLE-ZÉLANDE : SUR LA ROUTE DE « MILFORD SOUND », LE TRÉSOR CACHÉ DES FJORDS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *