TOKYO : 6 CHOSES À FAIRE À SHINJUKU EN 1 JOURNÉE

Si vous cherchez le meilleur endroit au Japon pour vous divertir, vous entendrez sûrement parler de Shinjuku, LE quartier animé de la capitale Japonaise. S’il est impossible de résumer tout ce qu’il y a à y faire, je vous propose de suivre notre itinéraire en 6 points, pour y passer une bonne journée, sans trop dépenser !

Bons Voyages !

Arrêt numéro 1/6 : Apprécier le calme du sanctuaire Hanazono-jinja

Havre de calme et de tranquillité niché au milieu des buildings, le Hanazono-jinja Shrine attire surtout du monde les dimanches pour son marché d’antiquités et de camelots, ainsi qu’en Novembre, pour ses festivités en l’honneur de la divinité protectrice de la chance et des affaires.



En dehors de cette période, le sanctuaire invite plutôt au silence et au recueillement… Il n’est d’ailleurs pas facile de le trouver, comme si l’accès à ce refuge devait être un peu plus mérité que pour les autres.

C’est plutôt une bonne façon de commencer notre journée, en tirant un message porte-bonheur en échange de quelques Yens, dans un environnement épargné de touristes.

Arrêt numéro 2/6 : Vivre la cérémonie du thé dans le Shinjuku Gyoen National Garden

Il fait très beau aujourd’hui et nous n’avons pas encore envie de nous plonger dans les interminables ruelles de boutiques, souterraines ou non.
Alors, nous marchons direction l’un des plus importants jardins de Tokyo, nommé « Gyoen » dans le coeur de Shinjuku.

Pour moins de 5€ par personne, nous voici aux portes de ces 58 hectares d’espaces verts, eux-mêmes divisés en trois styles de jardins différents : japonais, anglais et français.



Nous sommes malheureusement pile entre les saisons de fleuraison et ne profitons pas vraiment des fraîches couleurs des cerisiers ou des teintes rougeoyantes des érables, mais trouvons quand même de quoi nous émerveiller dans ces jardins.

L’imposante serre est aménagée de telle sorte à proposer aux visiteurs un parcours naturel à l’intérieur, afin de ne manquer aucune des espèces exotiques qui la composent.
Le jardin japonais est un havre de tranquillité où chaque détail compte dans la présentation et l’entretien du lieu.

Nos déambulations nous amènent au pas de la porte d’une Maison du Thé, dans laquelle trois femmes magnifiquement drapées de kimonos semblent attendre des visiteurs.
Après avoir tourné autour de la pagode en bois aux larges baies vitrées, nous cessons d’hésiter et osons nous rapprocher d’une des portes coulissantes.

La première femme nous accueille et nous dirige vers la deuxième, en charge des tickets. Pendant ce temps, la dernière dame disparait discrètement dans une sorte d’arrière boutique.

Nous sommes installés sur des tables basses, face aux immenses baies vitrées avec une incroyable vue sur le jardin japonais. Ici, on parle tout bas et on reste discret. C’est le principe de la Cérémonie du Thé que nous sommes en train de vivre.

Pour 6€ par personne, on nous apporte d’abord une assiette rectangulaire dans laquelle trône une seule mignardise japonaise à l’aspect étrange, et son pic en bois de dégustation. Quelques minutes plus tard, un bol de thé matcha chacun nous est servi. Le tout dans un silence quasi complet, ponctué d’échanges de saluts polis entre la serveuse et nous-même.

On comprend que les petites quantités sont faites pour déguster ce qui nous a été préparé, au sens premier du terme. On découpe morceaux par morceaux la pâtisserie avec notre pic en bois, qu’on prend le temps d’apprécier en bouche avant d’avaler une gorgée de thé, tranquillement.

Isolés dans notre pagode, nous sommes à l’écart du bruit des jardins et prenons le temps d’apprécier cette bulle de sérénité avant de repartir à la découverte de la ville.

Arrêt numéro 3/6 : La Fête éternelle à Kabukicho

Une fois notre grand tour du Parc terminé, nous partons en direction du secteur de Kabukicho, toujours dans le quartier de Shinjuku.
Ici, la fête et l’amusement sont les maîtres mots qui règnent sur les ruelles jamais vides.

Restaurants, bars, boîtes de nuit, jeux d’arcades, karaoké et boutiques interdites aux -18 ans ne manqueront pas de tenir éveillés les plus dynamiques d’entre nous… 😉


Nos recherches sur Internet faites au préalable, semblaient cependant toutes s’accorder sur le fait que les prix n’étaient pas les plus attractifs par ici, et notamment en matière de restauration. Car, soyons clair, à 13h, c’est à peu près tout ce qui nous intéresse par ici 😉

Sans le vouloir, nous traversons une étroite ruelle apparemment connue pour être très fréquentée par la mafia japonaise, mais je ne vous ai rien dit… En plus du folklore de la légende urbaine, ce passage a pour habitude d’être décoré différemment au rythme des saisons, ce qui le rend plutôt agréable à traverser !

Arrêt numéro 4/6 : Bien manger au sommet du « Mystery Circus » sans se ruiner

Bizarrement, on ne traîne pas trop dans ces allées sombres même en plein jour et jetons notre dévolu sur la tour « Mystery Circus ». Du rez-de-chaussée jusque dans les premiers étages, ce building est dédié à l’amusement, proposant plusieurs jeux type « Escape Games » et d’autres en Réalité Virtuelle (VR), qui ont l’air plutôt bien faits ! (attention cependant, car tout n’est pas forcément traduit en anglais).

Mais ce qui nous intéresse à ce moment précis, c’est de prendre l’ascenseur caché sur un des côtés de la tour, direction le dernier étage (6F) du « Tokyo Mystery Circus » ! (différent du « Yelo Café »).

Nous entrons dans l’immense salle du restaurant Shinjuku Sanchoku Yokocho, où sont installés plusieurs « stands » de nourriture, chacun représentant une spécialité japonaise. Ainsi, il nous est possible de goûter d’un peu de tout (poissons, brochettes yakitoris, cuisine barbecue…), en fonction de nos goûts respectifs sans sortir de la pièce, avec en prime, une vue sympa sur Shinjuku 😉

On se régale et les prix sont vraiment minis, pour preuve, nous commandons ces deux énormes plateaux, ainsi que des boissons et même un café, pour -15€ en TOUT !
Pour la petite info, ce restaurant est ouvert de 11h à 4h du matin, de quoi combler toutes les fringales 😉

Arrêt numéro 5/6 : Partir chasser Godzilla à Shinjuku

Bon là, clairement on est sur une petite anecdote du quartier mais qui reste un immanquable à voir ! (de toute façon, ça mesure 11m de haut et 11m de large !) ^^

Profitez de faire un peu de shopping ou de simplement tâter l’ambiance du quartier pour chasser Godzilla !
Oui oui, vous avez bien lu ; le célèbre lézard se cache entre les buildings de Shinjuku et pousse son cris à heure fixe, de 12 à 20h.

Il serait possible de se rapprocher au plus près de la statue depuis le 7ème étage de la tour Shinjuku Toho Building, via le Café Godzilla, moyennant le prix d’une consommation. Il n’est cependant plus autorisé de monter sur la terrasse de l’hôtel « Gracery Shinjuku » juxtaposant cette tour, pour profiter du spectacle gracieusement si vous n’êtes pas résident de l’hôtel en question.

Arrêt numéro 6/6 : Tester un « Bar à Chats » au Japon

Avant de rentrer dans notre BnB, nous avons souhaité faire un arrêt dans un des nombreux bars à thèmes du Japon. Nous n’avons pas pris de risque en choisissant de visiter… un bar à chats !

A Shinjuku, c’est celui appelé « Cat Café Calico«  qui a retenu notre attention.
L’expérience d’un bar à thème au Japon est tout un art, et je pense d’ailleurs vous réserver un article à cela, dans lequel je vous parlerai de ce fameux bar à chats. #Suspense

Mais si vous cherchez à planifier votre journée à Tokyo, je pense que finir par une petite expérience comme cela, peut-être intéressant 🙂

En attendant de vous en dire plus, vous pouvez retrouver nos itinéraires d’activités sur une journée dans différents quartiers de Tokyo ici :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut