TOKYO : J’AI VISITÉ UN BAR À CHATS AU JAPON

Les japonais aiment se divertir, adorent tout ce qui est mignon et ne reculent pas devant les idées les plus folles. Partant de là, ils ont développé les « bars à thèmes » et proposent aux visiteurs des expériences incroyables !
Je vous raconte notre visite dans un Bar à Chats et vous donne quelques infos à savoir avant de vous rendre dans un bar à thème 🙂

Bons Voyages !

Et toi, « thème » quoi comme bar ?

Prendre son café entourée de chats réclamant caresses et attention sans (griffer) compter, c’est une expérience que je n’avais encore jamais vécue.
Même si en effet, j’ai eu un chat à la maison et que bien sûr, j’y ai déjà bu des cafés. Passons.

En France, le premier « Bar à Chats » ouvre, il me semble, en 2013 à Paris, avant de voir son concept fleurir dans d’autres villes de l’Hexagone.
Mais savez-vous qu’il tirait ses origines du continent Asiatique ?
Une idée farfelue née à Taïwan et qui a rapidement séduit les japonais.
Rien d’étonnant lorsqu’on connait leur passion pour tout ce qui est « Kawaï », dont le chat a une grande place dans leur Culture populaire.

Mais le Japon ne s’est pas arrêté là et continue encore d’avoir des idées farfelues. Aujourd’hui, il existe donc de nombreux « bars à thèmes », qui proposent aux visiteurs prêts à y mettre le prix, une expérience des plus insolites.

Le Vampire Café, Alice au Pays des Merveilles Restaurant, Alcatraz, le Robot Café, Ninja Café…et j’en passe sûrement des meilleures, sont quelques exemples de l’imagination japonaise, dont vous pourrez trouver des informations à foison sur le net rien qu’en saisissant « bar à thème au Japon », dans votre moteur de recherche préféré (Ecosia ?). 😉

En ce qui nous concerne, l’idée de visiter un tel établissement nous intriguait fortement, surtout pour notre premier voyage en terre Niponne !
Mais nous manquions d’informations et de recommandations au préalable, alors nous l’avons joué « facile » et pas cher, en optant pour le « Cat Café Calico » dans le quartier de Shinjuku, dont je vous parlais d’ailleurs ici.

Ce qu’il faut savoir avant de visiter un « bar à thème » au Japon

Tout d’abord, il faut savoir qu’il existe des règles fixées par l’établissement lorsque vous décidez de visiter un bar à thème quel qu’il soit.

Très souvent, il vous sera demandé de payer votre entrée, parfois +30€ par personne, avant même d’avoir consommé/vu quoi que ce soit. Cependant, j’ai lu sur internet que certain établissements « offraient » une consommation avec le ticket d’entrée.

Ensuite, il est bon d’avoir en tête que votre temps peut être compté dans ce même lieu ; pour exemple, dans un bar à chats, vous allez généralement payer à la fin de votre visite, en fonction du nombre d’heures restées sur place.
Bien sûr, il faudra rajouter le prix de vos consommations sur place, qui peuvent aussi représenter un budget, même si l’assiette est très bien faite !

Enfin, sachez que chaque établissement a ses propres règles.
Ainsi, en fonction de là où vous vous trouvez, on pourra vous demander de : de ne pas prendre de photo, de commander au moins une boisson par personne par heure de présence, de ne pas fumer, de vous laver les mains en entrant et sortant…etc (liste non exhaustive).

Un fonctionnement bien particulier donc, mais qui ne doit pas vous freiner d’essayer au moins une fois je pense, puisque certains bars ont vraiment l’air d’être divertissants ! Car les japonais aiment s’amuser 😉

J’ai pris un café avec des chats

Pour cette première fois au Japon, nous ne prenons pas trop de risque et décidons de tester le bar à chat de Shinjuku : Cat Café Calico.
Nous arrivons devant l’immeuble en question, vraiment pas très large, dont la façade est recouverte de panneaux publicitaires.

Après un examen visuel précis, nous comprenons que nous sommes au bon endroit et que le bar à chats se trouve à l’étage. L’endroit n’est pas très rassurant vu de l’extérieur, et on hésite un peu…
Mais l’appel du félin étant plus fort que tout, on finit par s’enfoncer dans l’étroit et froid couloir de l’entrée.

Le petit ascenseur nous amène au 5ème étage et nous fait déboucher sur le palier de Cat Calico Café. Impossible donc de voir quoi que ce soit depuis la rue.
Nous passons les portes et déjà, je sens cette odeur de litière qui flotte dans l’air… L’hôtesse nous accueille en anglais et nous fait lire une brochure de présentation du lieu, afin que nous prenions connaissance des règles de fonctionnement pour notre visite.

Rien de choquant et je dirais même plutôt logique, puisqu’il est demandé de se laver les mains en entrant et sortant du lieu, de ne pas réveiller les chats endormis, de faire attention avec untel et untel puisqu’ils peuvent avoir « des humeurs », et, s’il est autorisé de caresser les animaux, nous ne sommes en revanche tenus de ne pas les porter.

Un badge avec notre heure d’arrivée nous est remis et nous pouvons avancer. Tout de suite, on nous demande de troquer nos chaussures contre une des paires de chaussons fournies, de ranger nos affaires dans un casier et donc, de nous laver puis désinfecter les mains.
On essaye de tout faire plutôt rapidement, étant donné qu’on ne veut pas y passer des heures, mais juste « voir ce que c’est » en profitant du prix spécial de la première demi-heure.

Enfin, nous sommes invités à entrer dans l’espace où les chats sont présents. Et là, je reconnais être un peu déçue.
Le lieu est petit, sombre, sans fenêtre et il y a vraiment comme une « arrière odeur » d’urine de chat masquée par de la litière…

Malgré tout, l’environnement est propre, les hôtesses sympathiques et les chats de race, sont adorables. On découvre d’ailleurs l’escalier nous menant à l’autre espace un peu plus convivial.
On y retrouve des banquettes pour se prélasser avec les animaux, ainsi que le fameux bar où nous pouvons consommer nos boissons ou acheter des friandises à donner aux chats. Les prix sont d’ailleurs plutôt raisonnables et nous nous laissons tenter par un verre.

Au final, nous ne restons que 30mn sur place et payons donc en sortant.
Je ne me suis pas sentie vraiment à l’aise ici, bien que j’adore ces animaux à quatre pattes et que j’ai adoré observer et caresser les imposants Maine Coons.

Une expérience peut-être à tester en France ou même en Europe pour comparer ? N’hésitez pas à me donner vos bonnes adresses 🙂

Un commentaire pour “TOKYO : J’AI VISITÉ UN BAR À CHATS AU JAPON

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut
%d blogueurs aiment cette page :