TOKYO : VISITER ASAKUSA SUR 1 JOUR, LE QUARTIER MUST-DO DE LA CAPITALE JAPONAISE

Quand on commence à se renseigner sur les incontournables de Tokyo, le quartier Asakusa fait généralement partie du Top 3. C’est donc plutôt naturellement que nous y avons débuté notre séjour dans la capitale japonaise. Suivez notre itinéraire en 6 points pour voir l’essentiel de Asakusa en une journée !

Bonus : une petite suggestion de visite supplémentaire en fin d’article 😉

Bons Voyages !

TellMeATrip

On se RAMEN au Japon !

Quel plaisir de commencer ce voyage au Japon !

Décidé et organisé sur un coup de tête à la fin de notre année de PVT en Nouvelle-Zélande (lien page NZ), ce séjour me tardait vraiment, d’autant plus que je n’avais encore jamais mis les pieds en Asie jusqu’ici.

Étant donné le caractère imprévu de ce périple, nous n’avons pas organisé minutieusement chaque jour qui le composeront en amont. Mais un rapide coup d’œil sur le net concernant les « choses à faire sur Tokyo », nous fait comprendre que nous n’aurons jamais assez d’une vie pour venir à bout des mystères des 23 arrondissements de la plus grosse ville du Monde.

Mais il faut bien commencer quelque part, alors on pose 6 jours sur Tokyo dans notre planning. Je vous parlerai d’ailleurs du côté pratique (hébergement, déplacements, wifi…), dans un autre article dédié au sujet 😉

Si on « oublie » la première journée correspondant à l’arrivée et à l’installation dans notre logement, cela me laisse 5 itinéraires à vous raconter ; un par article 😉

C’est parti pour notre 1er itinéraire: le quartier de Asakusa !

Arrêt numéro 1 : Le Temple Sensoji

Nous sommes levés très tôt pour notre première journée, d’un côté parce qu’on souhaite éviter la foule pour le début de nos visites, mais surtout à cause du décalage horaire que nous avons oublié de prendre en compte en réglant le réveil…

Le coup classique.

TellMeATrip

Notre baptême de métro Tokyoïte en heure de pointe mériterait un article à lui seul, tant il est…inhabituel, mais nous survivons à l’asphyxie et arrivons humides à la station de métro Asakusa.

Le Temple Sensoji se trouve à quelques pas de là et c’est tant mieux, car je pense qu’on a déjà parcouru 10km à pied rien qu’en essayant de sortir des souterrains du métro…

On repère la célèbre grande Porte du Temple facilement et la magie du choc culturel opère déjà. Sensoji est connu pour être le plus vieux Temple de la capitale avec une lanterne géante suspendue à l’entrée. Le rouge vif des bâtiments contraste avec la grise matinée bien installée dans le ciel.

TellMeATrip

Avant 10h, il y a très peu de touristes normalement, ce qui me permet de découvrir tranquillement les us et coutumes liés à la prière.

Une fontaine nommée temizuya, est mise à disposition pour se purifier en récupérant et versant de l’eau dans sa main droite, puis la gauche et enfin dans la bouche.

La tradition veut qu’on recrache l’eau dans le bassin prévu à cet effet et qu’on rince la louche avant de la reposer.

TellMeATrip
TellMeATrip

Des épais bâtons d’encens sont disponibles en échange de quelques yens, et sont à brûler puis installer dans l‘encensoir, en guise d’offrande en respect pour les morts.

TellMeATrip
TellMeATrip

Après la prière, il est possible d’acheter une divination inscrite sur un papier qu’on va tirer au hasard. Si la prédiction est bonne, on la rapportera chez soi, sinon on l’attachera sur le support dédié dans le Temple pour conjurer le mauvais sort.

TellMeATrip
TellMeATrip
TellMeATrip
TellMeATrip
TellMeATrip

Il est aussi possible ici d’acheter un Omamori, une petite amulette porte-bonheur se présentant sous plusieurs formes, dont les japonais sont friands !

Arrêt numéro 2/6 : La « Nakamise Shopping Street »

Après avoir visité le Temple et son jardin, nous empruntons la fameuse rue « Nakamise-Dori Street », longue de 250m et dans laquelle à peu près 90 échoppes s’enchaînent pour proposer des souvenirs à la vente.

TellMeATrip
TellMeATrip

On comprend vite que ce n’est pas forcément là que se trouvent les meilleurs prix, vu le tourisme de masse qui s’entasse rapidement autour de nous.

Mais je dois reconnaître que les breloques scintillantes et intelligemment présentées sont très attirantes !

Je retiens cependant mon porte-monnaie, étant donné qu’il nous reste encore pas mal de temps au Japon 😉

TellMeATrip
TellMeATrip

En une heure seulement, la rue est devenue noire de monde et dans la foule, se cachent quelques hommes et femmes vêtus de vêtements traditionnels. Certain le font par coutume et d’autres simplement pour prendre des photos, grâce à la location de Kimonos plutôt en vogue dans ce quartier typique.

TellMeATrip

Arrêt numéro 3/6: Pâtisserie au thé Matcha

Nos déambulations et la forte chaleur nous attirent indubitablement vers une boutique de douceurs, spécialisée dans le Matcha. Ce thé vert japonais bien connu sous la forme de poudre verte aux arômes puissants est aujourd’hui consommé sous bien différentes formes.

TellMeATrip

Au menu pour nous aujourd’hui, thé froid et glace accompagnée de ce que je pense être des grains de riz soufflés.

Un must-do à tester au moins une fois ! 😉

Arrêt numéro 4/6 : La « Kappabashi Dogugai Street »

Une fois le snack local dégusté, nous nous intéressons à la rue nommée « Kappabashi Dogugai Street » à quelques pas du Temple Sensoji.

Longue de seulement 800m, cette rue est un nouveau supplice pour mon porte-feuille, que je continue de garder fermé malgré les nombreuses tentations. Heureusement, le décor urbain chargé de couleurs, de hauteurs et de symboles nouveaux, détourne parfaitement mon attention et me tient occupée jusqu’à l’heure du déjeuner.

TellMeATrip
TellMeATrip

Nous n’avons pas repéré de restaurant en avance et laissons les vitrines nous charmer sur place. C’est finalement à la fois une bonne et une mauvaise idée, puisqu’ici tout à l’air appétissant. Et surtout, pas besoin de parler japonais pour avoir l’eau à la bouche !

En guise de menus, les restaurants présentent des reproductions exactes en cire et à taille réelle de chacun de leurs plats, installés en vitrine vers la rue et les yeux des passants. Pas besoin d’avoir faim pour avoir envie d’y goûter !

TellMeATrip

Arrêt numéro 5/6 : Le restaurant Yoroiya

On cherche cependant à s’éloigner un peu de « Nakamise Shopping Street » et de « Kappabachi Dogugai Sreet », espérant trouver moins de boutiques et de prix à touristes…

Nos estomacs à bouts de nerfs, nous arrêtent devant le petit restaurant « Yoroiya ».

TellMeATrip

La devanture est minuscule mais le menu nous plaît. Le serveur prend notre commande depuis l’extérieur où nous attendons qu’une place se libère à l’intérieur donc. Il nous remet un ticket que nous tendons au caissier dès que nous passons enfin la porte d’entrée.

On commence par payer notre menu et sommes enfin installés. Face au bar, nous avons vue sur les cuisiniers qui ne cessent de s’affairer.

TellMeATrip

Le lieu est bien étroit, à la manière d’un couloir de train où l’on ne peut croiser un autre passager qu’en s’écrasant contre la partie métallique.

Le voyage de nos papilles se déroule à merveille grâce à ce premier Ramen original que nous prenons le temps de déguster. Le silence du lieu synonyme debouches ravies, parfois interrompu par les remerciements vocaux des cuisiniers envers les visiteurs repus descendants du train.

– « Arigato Gozaimasu! »

TellMeATrip

Arrêt numéro 6/6 : La « SkyTree Tower »

Nous ne sommes au Japon que depuis 24h, mais déjà nous n’avons pu manquer d’apercevoir la « SkyTree Tower » de Tokyo. Avec ses 634m, elle est connue pour être la plus haute du tour du monde à ce jour et offre une vue à 360 degrés sur toute la région de Kanto jusqu’au Mont Fuji (par temps clair).

TellMeATrip

Depuis le Temple Sensoji, il est possible de rejoindre la tour en métro ou à pied.

Mais même si visiter la « SkyTree Tower » signifie changer de quartier pour celui de Sumida, le trajet est rapidement faisable à pied et permet d’apprécier un peu la vie urbaine de Tokyo.

TellMeATrip
TellMeATrip
TellMeATrip
TellMeATrip

Sur place, je découvre qu’au pied de l’imposante tour, repose un gigantesque centre commercial à demi souterrain, comme c’est souvent le cas au Japon.

La visite de la « SkyTree Tower » me déçoit un peu, ou plutôt ne m’apporte pas vraiment « d’expérience » si ce n’est la vue impressionnante sur la ville.

TellMeATrip

L’ascenseur servant à faire redescendre sur terre les visiteurs, nous dépose stratégiquement dans la boutique de la « SkyTree Tower », elle même implantée dans le centre commercial.

Passé le sentiment de perte d’orientation, nous finissons par trouver le chemin de la sortie, non sans faire un arrêt dans la boutique « Character Related Shop ».

Dédiée aux personnages des mangas/dessins animés, elle propose des centaines de produits dérivés à l’effigie de nos personnages préférés. Je vois enfin cet univers Kawaï et cette passion pour le « mignon » de mes propres yeux, et je reconnais que le tour est à faire perdre la tête !

TellMeATrip

TellMeATrip

L’Amoureux me tire dehors avant que je n’achète une mini figurine inutile et nous décidons de faire un dernier détour avant de rentrer…

BONUS : Visiter Le « Hie Jinja Shrine » – Quartier Akasaka

C’est la fin de la journée, et à 17h, la majorité des touristes et travailleurs a déjà déserté les Temples et Sanctuaires.

Le moment idéal pour se rapprocher de « Hie Jinja Shrine », situé dans le quartier Akasaka à quelques pas de la station de métro « Kokkai-gijidomae Station ».

Ici, les immeubles « business » s’étirent haut dans le ciel, dépourvus de panneau publicitaire ultra coloré. C’est comme si les travailleurs sérieux laissaient leur ombre noire et blanche sur place, même après avoir quitté les lieux.

Et puis, au milieu de ces vitres teintées et immaculées, une Porte. En bas de sa colline d’escaliers de marbre, elle annonce sobrement la présence du Sanctuaire plus haut.

À mesure que nous prenons de la hauteur, je vois l’orange du soleil se refléter sur les centaines de tours-miroirs , tandis que l’agitation de la route fait peu à peu place au calme du lieu sacré.

Au sommet, c’est l’intimité d’une fin de journée de travail qui nous accueille.

Nous prenons le temps de visiter les lieux, dont les arrières cachent un joli couloir de Toriis, pour une atmosphère plus traditionnelle…

Une très belle découverte au calme pour le coucher de soleil !

TellMeATrip
TellMeATrip
TellMeATrip
TellMeATrip
TellMeATrip

Et maintenant ?

Retour à l’hébergement pour se reposer après ces premiers 17km de marche, avant d’attaquer notre 2ème journée à Tokyo !

Retrouvez la suite de notre voyage au Japon ci-dessous :

3 commentaires pour “TOKYO : VISITER ASAKUSA SUR 1 JOUR, LE QUARTIER MUST-DO DE LA CAPITALE JAPONAISE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut