VOIR DES OTARIES GRATUITEMENT EN NOUVELLE-ZÉLANDE

Depuis que nous sommes arrivés en Nouvelle-Zélande, nous sommes envoutés par la richesse et la beauté de sa Nature préservée. Mais cette fois-ci, ce ne sont pas les paysages qui ont attiré notre attention…
Maintenant que nous avons rejoint l’île du Sud, notre chemin a, plus d’une fois, croisé celui des détendues Otaries sauvages.

Je vous donne trois astuces pour les observer gratuitement à votre tour dans la région de Marlborough (île du Sud) de la Nouvelle-Zélande.

Bons Voyages !

CAPE CAMPBELL LIGHTHOUSE*
(*Le Phare de Cap Campbell)

Pour découvrir cette colonie d’otarie, rendez-vous 36km au sud de Blenheim, via la route principale « State Highway 1 ».
Tournez à gauche en direction de « Marfells Beach » et roulez jusqu’à la plage, 8km plus loin.

Vous arrivez alors sur une zone de Camping gérée par le « Department Of Conservation » (D.O.C), de Nouvelle-Zélande.
Traversez ce camping et allez garer votre voiture au bout du bout, en bord de plage.

De là, quittez votre véhicule et entamez votre marche en direction du Phare de Cap Campbell.

C’est une randonnée facile malgré ses 6km aller + 6km retour, puisque entièrement sur la plage, jusqu’au phare. Notez d’ailleurs, qu’il n’y a pas d’autres moyens que la marche pour accéder à ce point touristique.

La balade est agréable à marée basse, découvrant ainsi les longues étendues de sable sur lesquelles reposent de nombreux coquillages atypiques.

Le phare apparaît rapidement dans le paysage sur les collines, mais il faut bien compter 2h de marche pour l’atteindre.

C’est seulement à ses pieds, que votre curiosité sera satisfaite.
En effet, ici vivent à l’année des dizaines d’otaries, occupées à lézarder sur les rochers au soleil ou à pêcher le repas pour les petits, quand elles ne jouent pas dans les vagues.

En vous promenant sur les roches plates, vous évoluerez littéralement au milieu d’elles et il faudra d’ailleurs être vigilants à ne pas trop s’en approcher.
Les otaries restent des animaux sauvages qui, sous leurs airs patauds, peuvent courir très vite et mordre gravement.

Mais tout en respectant leur « intimité », nous avons pu vraiment bien les observer en fin de matinée ! Et si vous êtes chanceux, peut-être que vous apercevrez en plus des dauphins dans la baie depuis le haut du phare…

Si le retour au camping vous semble long, sachez que pour 8$ par personne (tarif février 2019), vous pourrez profiter d’un des emplacements isolés, face à la mer, pour un séjour en toute tranquillité.

Des WC, une douche froide en cabine fermée et un évier pour la vaisselle sont également mis à la disposition de tous.

Ohau Reserve

Que vous vous soyez arrêté ou non sur Marfells Beach, vous trouverez une autre colonie d’otaries en continuant votre route toujours vers le sud, en direction de Kaikoura.

Arrêtez-vous sur le parking de « Ohau Reserve », en bord de falaise face à la mer.
Approchez-vous des balustrades et observez attentivement les rochers sous vos pieds.

Là, des dizaines d’otaries courent sur les rochers, tandis que les petits jouent ensemble dans les piscines naturelles formées dans les creux des rocks.

Une petite randonnée trouve son départ sur ce même parking, et vous permet de vous rapprocher d’une cascade pour observer de plus près les bébés otaries joueurs.

Attention cependant, l’accès à cette randonnée était fermé en février 2019 en raison des travaux de réfection de la chaussée suite au séisme de 2016.

 

Kaikoura

Si vous prévoyez de vous rendre à Kaikoura, c’est forcément pour profiter de sa faune maritime variée.
En effet, la petite ville coule des jours heureux grâce aux touristes venus avec l’espoir de s’approcher des otaries, dauphins, baleines, orques ou albatros.

Mais une alternative existe à toutes ses sorties payantes, si vous souhaitez vous approcher des otaries par des voies terrestres.

Rendez-vous sur le parking de « South Bay Reserve« , au cœur de Kaikoura, pour démarrer votre randonnée.


Encore une fois, il s’agit d’une balade facile et plutôt intéressant à faire, puisqu’il est possible de réaliser un circuit en boucle et non pas, un chemin aller-retour…

La première partie de cette randonnée vous fera grimper sur les falaises, afin de vous permettre de longer la côte en hauteur.
Par une journée ensoleillée, la vue sur la baie est saisissante et les marcheurs armés de jumelles, pourront même suivre des yeux les bateaux touristiques pour observer les baleines.

En contre-bas, vous pourrez repérer les coins où les otaries opèrent leur bain de soleil, tandis que d’autres tournent autour des kayaks et plongeurs en sortie organisée.
Vous finirez par atteindre un autre parking « Point Kean View« , et pourrez alors opérer le retour cette-fois ci par la côte.

Emportez de bonnes chaussures étant donné que vous serez amenés à marcher sur les cailloux, et à escalader quelques rochers.

Ne vous endormez pas ici, car à chaque virage est susceptible de se cacher une otarie.
Il n’a pas toujours été facile pour nous de respecter les distances de sécurité recommandées par le D.O.C, tellement elles sont nombreuses et parfois cachées dans des recoins improbables.

Mais nous avons fait de notre mieux pour déranger le moins possible ces mammifères que nous avons pu observer de très près et qui nous ont causé quelques pics d’adrénaline !

Et vous, quels sont vos meilleurs spots pour observer gratuitement les otaries En Nouvelle-Zélande ? 🙂

3 commentaires sur “VOIR DES OTARIES GRATUITEMENT EN NOUVELLE-ZÉLANDE

  1. Toujours au top et magnifique . Merci pour ce carnet de voyage tellement précis qu’on y est aussi tout en restant dans son canapé pour le lire et voyager. Il y avait le guide du routard maintenant il y a TMAT 👍

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *